Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 15:40

Si je t'attape je te mords ! :



L'instinct territorial est plus ou moins fort chez les animaux. Il faut avouer qu'à part chez l'homme il peut difficilement être plus ravageur que chez les lapins. Si vous en avez plusieurs et que l'un d'eux est reconnu comme dominant par les autres, tout ira à peu près bien mais si comme pour notre Chouquette et notre Joséphine aucune ne se soumet, vous aurez le droit à des manifestations territoriales diverses et variées dont le point ultime sera la lutte physique et violente.

Ça, c'était avant !

Acheter les individus les plus sociaux :

Dans le box du vendeur, commencez par observer le comportement des individus qui vous plaisent le plus. Si malgré leur très jeune âge, ils commencent déjà à monter sur leurs petits congénères, c'est qu'il y a de fortes chances pour qu'il possède l'âme d'un dominant. Notre conseil ne vaut que si l'objet de vos désirs est une femelle et si vous comptez en avoir plusieurs. Les mâles ont tous ce comportement et à moins de les faire castrer, vous ne pourrez jamais en élever deux ensemble. Mais si c'est une femelle, vous devez savoir que ce comportement dénote un instinct dominant éventuellement excessif qui pourra peut-être plus tard poser quelques soucis. Préférez donc les individus qui passent leur temps à lécher les autres. Ils seront peut-être eux aussi dominants mais on peut dans ce cas espérer qu'ils seront malgré tout plus doux avec leurs congénères.

Chouquette et Joséphine ont commencé très tôt leur lutte territoriale. A l'époque, elles vivaient la journée dans une assez grande cage et nous les libérions le soir dans le bureau en notre présence. C'est surtout à ce moment que commençait la lutte mais elles ne se sont battues qu'au printemps alors qu'elles étaient en liberté dans le jardin. Avant d'en arriver à cette extrémité, il y eut des signes avant-coureurs que je décris ci-dessous.

Attention : Les descriptions qui suivent pourraient vous donner l'impression que les lapins sont très sales et turbulents. Il n'en est rien. Les lapins sont au contraire des animaux très calmes et extrêmement propres qui font leurs besoins toujours au même endroit et passent un temps infini à leur toilette. Les comportements décrits ci-dessous n'apparaissent que quand des conflits territoriaux s'installent entre deux prétendantes dont aucune n'accepte de se soumettre à l'autre.


Signes annonciateurs du conflit :


 1 - La guerre d'usure : 

Vos lapines commenceront à se monter dessus à tour de rôle jusqu'à ce que l'une d'elle cède. Ce petit manège peut durer des mois !

Oh, oh !!!

 2 - La guerre chimique : 

Elles en arriveront très rapidement aux crottes odorantes. Contrairement aux crottes ordinaires, les crottes de marquage sont humides et un peu collantes. Les lapins les enrobent au moment de l'expulsion d'une substance très odorante et fort désagréable. Vos lapinous adorés en déposeront partout où ils pourront afin de bien signifier à leur rival l'étendue du territoire qu'ils revendiquent. 

Ne confondez pas ces crottes de marquage avec celles inodores que dépose sûrement votre lapinou devant sa litière. Celles-ci, il ne les fait pas parce qu'il est sale ou qu'il vise mal ou qu'il veut vous embêter. Nous avons tout essayé au début pour que Chouquette renonce à cette étrange pratique puis nous avons découvert que Joséphine faisait la même chose et après elle Hibouchou. Rien à voir non plus avec leur jeune âge car les nôtres le font toujours aujourd'hui et Chouquette pique régulièrement des colères quand je les ramasse pour les remettre dans la litière. Nous en avons déduit que ce comportement était normal. C'est aussi une pratique territoriale mais contre laquelle vous ne pourrez rien d'autre qu'un petit coup de balayette tous les soirs. Les crottes odorantes sont assurément plus gênantes et révélatrices de problèmes plus préoccupants.


 3 - Les pipis : 

Ils ne sont révélateurs d'un état de guerre que quand ils sont eux aussi odorants et qu'ils sont déposés aux endroits stratégiques de la pièce ou projetés en jets sur les murs (oui, oui, ça fait ça les lapins !). Là aussi vous aurez beau gronder vos petits chéris en les remettant dans la cage pour bien leur signifier votre réprobation, l'instinct qui les pousse à faire ça est plus fort que vous, plus fort qu'elles, plus fort que tout. Seule la victoire sur la rivale stoppera net ce comportement
 .

Attention à l'urine de vos lapinous, elle est très corrosive. Personnellement quand les miennes faisaient ça sur le carrelage ciré du salon, j'avais beau essuyer la tache le plus vite possible il restait toujours une trace mate, la cire ayant été décapée avec une rapidité surprenante.


 4 - La guerre ouverte : 

La bagarre sera le stade ultime de la lutte territoriale. Elle ne viendra pas forcément tout de suite mais si elle vient il faudra réagir promptement car les conséquences peuvent être dramatiques pour vos petits compagnons. Au début, vous retrouverez des touffes de poils arrachés en votre absence. C'est à ce moment qu'il faudra les séparer pour ne les remettrent ensemble que quand vous pourrez les surveiller. Si vous les voyez se battre, c'est fichu et il faudra les séparer définitivement pour éviter les inévitables gros problèmes qui s'annoncent.

Ça, c'est maintenant !
Alors ça va ? On fait aller, et toi ça va ?
Oui, oui ça va...Grrrr !

A ce jour notre Joséphine (ici à gauche) vit toujours à l'écart des autres depuis juillet 2005, elle dans la chambre d'amis (au fond) et les deux autres dans le bureau d'où fut prise cette photo. C'est le pallier qui sert de zone d'échange. Séparé en deux par des grilles, le dispositif permet à tout ce petit monde de continuer à communiquer. Au début nous espérions que cette solution amènerait Joséphine à s'assagir mais régulièrement elle essaie de mordre Chouquette et surtout Hibouchou à travers les barreaux. Depuis cette séparation plus de pipi ni de crottes odorantes mais comme vous le voyez sur la photo il a fallu installer la litière de Chouquette et d'Hibouchou près de la porte de Joséphine car depuis la séparation, c'est là et seulement là qu'elles venaient déposer leurs petits cadeaux. Depuis, il n'y a plus de problème sauf peut-être pour l'esthétique et la commodité du lieu…quand on aime on ne compte pas !


Les grilles métalliques :

Beaucoup de visiteurs de notre site nous demandent à quel endroit nous avons trouvé nos grilles de séparation. Nous avons acheté les nôtres en animalerie mais on en trouve aussi dans certains magasins de bricolage. Il faut juste savoir qu'on n'en trouve pas en hiver mais seulement au printemps. Vous pouvez cependant poser la question à un vendeur pour savoir si le magasin en vend et s'il y en a en réserve. Ces grilles se vendent généralement par 6 et servent à fabriquer un parc à lapin ou à cochon d'Inde dans le jardin.



Voir aussi :  Faut-il avoir plusieurs lapins ?

Voir encore ces deux petits films. Le premier tourné lors de la toute première rencontre entre Chouquette à 5 mois et Joséphine à 2 mois. Rituel d'approche puis signe de domination que Joséphine accepta pendant deux mois au delà desquels la vraie rivalité commença. Et le second tourné un an plus tard lors d'une tentative de réconciliation totalement ratée.


Voir enfin cette chronique écrite un an après la séparation et montrant une détente dans les rapports entre les deux rivales >> Hourra ! ça y est enfin !!!



Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by Fantomette - dans 3-petits-lapins
commenter cet article

commentaires

Seb 22/05/2016 14:51

Super article, effectivement nous avons deja eu des problemes de dominance nous aussi mais entre males, la seule solution fut de les separer aussi. Nos 2 males sentendaient pourtant bien au debut comme en temoignes nos videos sur notre site http://www.lapin-nain.net , c'est donc bien dommage...

amghar 17/02/2015 07:08

Bonjour ,merci pour tous ces renseignements for intéressants,je n'ai pas de lapin mais voudrai connaître le juste mot pour définir ces fameuses bagarres;Bonne journée