Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 15:06



Le mieux pour votre lapin est bien entendu  de vivre en liberté dans la maison ou dans une pièce spéciale mais si vous devez le laisser en cage celle-ci doit être spacieuse ; vous devez bien cela à votre animal qui y passera toute son existence. Il est comme tout le monde fait pour vivre en liberté et si on le laisse en cage c'est parce qu'il a tendances à aimer vos papiers peints, vos meubles et vos fils électriques. On a trop tendance à croire que cet animal est fait depuis toujours pour vivre en cage et n'est en rien traumatisé par cette instrument de torture. Je peux vous dire que les miennes ont toujours essayé de mordre les barreaux quand elles étaient enfermés et qu'ils y aurait aujourd'hui une cruauté certaine à les remettre en cage.

La cage doit être spacieuse et comporter :

Un promontoire
Un abri
Une boite à litière (voir l'article consacré à la litière)
Une gamelle à granulés non retournable
Un biberon ou une écuelle d'eau
Un râtelier ou une boite à foin
Une pierre à lécher
Des choses à ronger
Quelques jouets


Un promontoire et un abri :

Les lapins adorent les situations élevées en terrain découvert. Dans la nature c'est le moyen pour eux de repérer l'approche des prédateurs. Quand les nôtres sont dans le jardin, elles choisissent toujours de se mettre sous le bouleau à l'endroit où les roues de la voiture tassent la terre et empêchent l'herbe de pousser. La position est centrale et parfaitement stratégique. Le terrain dégagé et légèrement surélevé permet de voir le jardin sur toute sa longueur et le feuillage du bouleau empêche d'être vu des oiseaux de proie.

Sur la planche
La cage doit offrir des conditions proches de ce que recherchent les lapins dans la nature. Le plafond de la pièce leur masquant le ciel ils n'éprouvent donc pas le besoin de se mettre sous quelque chose, en revanche ils adorent dormir plus haut que les bords opaques du fond de la cage afin de toujours garder un œil sur leur environnement. Les nôtres ont immédiatement adopté le dessus de la planche que Pierre avait installée au début pour que Chouquette se mette en dessous, ce qu'elle ne fit presque jamais. Quand elle et Joséphine vivaient ensembles dans leur double cage, elles dormaient toujours toutes les deux sur cette planche que Pierre fut obligé d'agrandir pour qu'elles puissent encore y tenir alors qu'elles avaient grandi.

Maintenant qu'elles sont en liberté nous avons laissé cette double cage ouverte dans la pièce de Joséphine qui aime toujours y entrer pour y manger, y crotter et dormir de temps à autre sur sa vieille planche alors qu'elle dispose dans la pièce d'un fauteuil chaud et confortable. Avec le recul nous pouvons affirmer que cette planche est un élément essentiel de la cage. Si vous n'êtes pas bricoleur, une boite assez large peut faire l'affaire et rendra votre lapin plus heureux.

Les cabanes en plastique fournies avec certaines cages n'ont jamais intéressé à nos lapines. Elles grimpaient dessus mais ne se sont jamais réfugiées à l'intérieur et n'aimaient pas non plus y dormir. La planche posée en travers des barreaux est de loin la meilleure solution.


La gamelle à granulés :

Les lapins adorent retourner leur gamelle à granulés. Si vous ne voulez pas passer votre temps à nettoyer la nourriture répandue sur le fond de la cage ou sur le sol, la gamelle doit être prévue pour. Soit elle doit être lourde, soit elle doit être grande, soit vous devez la fixer à la cage. Dans la cage nous avions choisi de fixer aux barreaux une gamelle à perroquet en métal. Maintenant qu'elles sont en liberté nous utilisons une grande soucoupe à pot de fleur en plastique.

L'eau : 

En cage choisissez un biberon spécial qui ne prend pas de place au sol et généralement vendu avec la cage. En liberté une coupelle en verre bien lourde fait parfaitement l'affaire.

Le foin :  (voir aussi l'article sur la nourriture)

Le foin peut être mis dans un râtelier spécial fixé à la cage (lui aussi vendu avec). Je trouve personnellement que ce système est pratique mais que le foin à tendance à se répandre partout même à l'extérieur de la cage. J'ai choisi, maintenant quelles sont en liberté, de leur donner le foin dans une boite en carton ouverte sur le haut. Elles aiment bien fouiner dedans tout en jouant avec la boite.



La pierre à lécher :  est un apport en minéraux indispensable à une bonne alimentation.

L'usure des dents :  (voir l'article sur la nourriture) Cette usure est indispensable pour éviter les problèmes et leur assurer leur tranchant. Vous pouvez leur fournir pour cela une pierre à ronger, des morceaux de bois, du carton (voir plus bas) et surtout du foin à la fois indispensable à leur alimentation et l'élément le plus efficace pour user leurs dents.

Les jouets :

Une boite en carton : Mes lapines ont une boite en carton dans laquelle j'ai fait 2 trous, une entrée et une sortie, comme dans un terrier et elles adorent jouer à l'intérieur. Elles grattent et déchiquettent le carton, elles grimpent dessus ou dorment dedans. Quand la boite est complètement éclatée, il suffit de la changer. Il faut choisir un carton bien propre n'ayant pas été souillé par les produits qu'il contenait. Il faut aussi que la boite ne soit pas couverte d'inscriptions et quelle ne comporte ni de bande collante en plastique ni d'agrafes. Il faut savoir que tout ce que les lapins arrachent avec leurs dents est immédiatement avalé. Certes ce n'est pas très bon pour leur santé mais si vous ne leur offrez pas de carton, ils s'en prendront à vos rideaux ou à vos papiers peints. C'est donc un moindre mal et c'est pour limiter les dégâts que le carton doit être le plus "propre" possible.


Une vieille serviette ou une couverture
sera pour votre petit compagnon un jouet très apprécié. Il dormira dessus et, de temps en temps, il la grattera et la houspillera sans relâche en y prenant beaucoup de plaisir.


Une peluche :  Si vous avez un mâle non castré une peluche lui sera fort utile et agréable. Il l'utilisera avec ardeur comme succédané de femelle qu'il honorera . . . souvent et . . . inondera d'amour !
Si vous avez une femelle elle fera peut-être comme les nôtres. Quand elles passent à côté elles lui font d'interminables léchettes comme elles en feraient à un vrai lapin.

Pour le reste, les lapins (en tout cas nos femelles) ne sont pas des animaux très joueurs et les deux accessoires décrits ci-dessus leur suffisent.


Quelle cage acheter ? :

Au début, quand vous achèterez votre lapinou, il sera si petit qu'une cage de taille moyenne et moins chère vous paraîtra peut-être suffisante. Puis il grandira et vous vous apercevrez de votre erreur et là, soit vous le laisserez dans son espace exiguë, soit, comme nous, vous achèterez une cage plus grande et plus chère. Il faut donc, dès l'achat de votre animal prévoir grand.

La (les) cage(s) idéale(s) :

De la moyenne cage achetée pour Chouquette et de la plus grande achetée pour l'arrivée de Joséphine Pierre fit une seule très grande cage en les réunissant avec beaucoup d'ingéniosité. Non seulement il parvint à les attacher ensemble en utilisant la cloison et le crochet de la grande cage mais il arriva à fabriquer une séparation amovible entre les deux cages en utilisant la cloison de la plus petite. Ce cloisonnement s'avéra très pratique pour isoler les deux lapines pendant les nettoyages à l'aspirateur. Elle fut aussi fort utile pendant les périodes de forte rivalité entre Chouquette et Joséphine qui, au cours de ses grossesses nerveuses, faisait son nid dans une des deux litières qu'elle devait absolument protéger des asseaux destructeurs de sa congénère. Vous remarquerez les deux boites à chat accrochées avec un tendeur sur les portes des cages augmentant d'autant la surface habitable.


Si vous n'avez qu'un seul lapin, offrez lui ce qu'il y a de mieux. Pour l'arrivée d'Hibouchou nous avons trouvé cette cage dont on a tout de suite vu qu'elle était idéale pour un lapin.


Montée sur roulettes, ce qui est idéal pour nettoyer derrière ou changer votre lapin de pièce, le bac en plastique se glisse comme un tiroir facilitant beaucoup le nettoyage de l'intérieur. De plus elle est une des plus grandes cages à lapin qu'on puisse trouver actuellement en jardinerie. La grande ouverture du dessus est elle aussi idéale pour s'occuper de votre lapin.

 
En liberté dans la maison :

Au début, cette perspective nous semblait parfaitement utopique. Chouquette s'attaquait aux meubles en rotin, aux angles des murs, aux tapis, aux fils électriques, aux dos des livres et des disques placés en bas de la bibliothèque et elle inventait chaque semaine une nouvelle bêtise à faire.

Puis nous avons trouvé plusieurs sites sur internet faits par des gens dont le lapin vivait en liberté dans la maison sans faire de dégâts. Quand Hibouchou débarqua et que nous nous sommes rendus compte qu'elle ne supportait pas la cage, nous l'avons alors laissée gambader partout dans la maison et nous avons constaté qu'elle ne faisait fort heureusement aucune bêtise. Nous avons transféré Chouquette et Joséphine du bureau où avait toujours été leur cage vers la chambre d'amis, pièce non encore meublée et dont le papier peint ne craignait pas grand chose. Nous avons alors décidé de tenter de leur ouvrir la cage en permanence pour les laisser vivre dans cette pièce. Chouquette et Joséphine furent si heureuses de ces nouvelles conditions de vie qu'elles cessèrent un temps leur hostilité. Elles décolèrent tous ce qu'elles purent du papier peint déjà boursouflé puis se calmèrent et reprirent leur rituel de domination.

Quand après leur combat sanglant de juin 2005 Chouquette et Joséphine durent être séparées et que Chouquette qui s'était rapprochée d'Hibouchou put vivre avec elle dans le bureau, on s'aperçut là encore que ça ne posait pas vraiment de problème. Chouquette avait grandi et elle ne faisait plus de bêtises. Le papier peint neuf et parfaitement collé du bureau ne l'intéressait pas et il ne fallut protéger que les fils électriques et les angles de certains murs. Depuis, tout se passe à merveille.


La notion de liberté pour un lapin (ou le syndrome du champ de mars) :

Quand une grille ferme la porte du bureau et de la chambre de Joséphine, les trois puces passent parfois de longs moments à essayer de ronger les barreaux pour sortir. A les voir ainsi on pourrait presque avoir pitié d'elles en pensant qu'elles rêvent d'une plus grande liberté. Ce n'est en fait qu'une apparence trompeuse. Dès qu'on leur ouvre les grilles, Hibouchou va directement dormir dans la salle de bain du second pour ne plus en sortir jusqu'à ce qu'on aille la chercher. Joséphine va voir dans la cuisine s'il y a quelque chose à manger puis remonte surveiller l'entrée de sa chambre ! Chouquette quand à elle nous suit partout pendant une heure puis revient dormir sur son fauteuil du bureau. Mettez un lapin en liberté dans un espace immense comme le champ de Mars. Entourez cet immense espace de murs. Pratiquez dans ce mur une seule porte grillagée vers l'extérieur. Au bout de quelques heures et même peut-être avant notre lapin trouvera la grille et malgré l'ampleur de son territoire il se mettra à attaquer les barreaux pour passer de l'autre côté. Ce qui dérange les lapins n'est pas l'exiguïté du territoire mais seulement les grilles. C'est ce que j'appelle le syndrome du champ de Mars. Ce sera ma conclusion.


Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by Fantomette - dans 3-petits-lapins
commenter cet article

commentaires

Coquelicot 14/08/2008 21:29

Bavo pour votre site, on voit que vous aimez vos animaux. Je vois que je ne suis pas la seule à avoir un lapin qui aime la liberté, même si il aime aussi le papier peint et les fils (chez moi jamais les électriques , juste les cables téléphone, micro...) . J'ai bien envie d'acquérir un deuxième lapin, mais j'ai peur que notre bonne vieille Daisy ne soit embétée par une nouvelle occupante.

Fantômette 15/08/2008 12:58


Effectivement, si Daisy a plus d'un an, la cohabitation avec un autre lapin peut se révéler délicate. Un mâle castré pour cette demoiselle serait l'association la moins risquée.


develotte 29/04/2008 14:55

Trés beau site fait par des amoureux des lapins...je confirme tout ce qui est ecrit et notamment en ce qui concerne les bétise:Ca ne dur qu un temps et en "grandissant mes lapins se sont assagis et n en font plus du tout...Tant mieux ils connaissent une vie en semi-liberté (ils ne rentrent dans leur cage que le soir !)
Pour ma part mes lapins vivent dehors dans un grand clapier quand le temps le permet sinon ils ont une cage de un metre ,ouverte.