Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 16:39
 

Joséphine Hibouchou Chouquette
            Joséphine, Hibouchou et Chouquette vous souhaitent la bienvenue. Nous espérons que vous trouverez sur ce site plein de réponses à vos questions et que vous reviendrez nous voir souvent.
Ce site est destiné aux amateurs de lapins nains souhaitant apprendre et partager l'expérience et quelques astuces pratiques pour élever au mieux leur petit compagnon en liberté dans la maison. Il sert aussi à montrer que les lapins ne sont ni de simples animaux de ferme ni des peluches pour les enfants mais de surprenants animaux de compagnie
capables de beaucoup d'affection
et dotés de caractères bien trempés.

Nous sommes deux particuliers qui avons acheté notre première lapine en 2004. Nous en possédons maintenant trois dont la cohabitation n'a pas toujours été facile. C'est pour partager notre expérience et pour en apprendre de nos visiteurs que nous avons créé ce blog.

Cette page d'accueil est le cœur du site. Elle contient un grand nombre de mots clés sur lesquels vous pouvez cliquer pour accéder directement à l'article qui s'y rapporte. Vous pourrez aussi trouver d'autres mots clés en cliquant
ICI ou dans la FAQ.

Si le site et la FAQ ne répondent pas à vos questions vous pouvez me joindre à  cette adresse 
Attention :
toute question posée sous forme de commentaire sera rejetée.

  Le 4 décembre 2006 nous est arrivée Zazou cette adorable petite chatte siamoise.
Ce cadeau inattendu nous a fait craindre quelques problèmes de cohabitation. A cette date, nous avons créé cette page spéciale pour relater au jour le jour la manière dont cette petite troupe de prédatrice et de proies déciderait ou non de fraterniser !


Notre rencontre avec les lapins nains

Note des auteurs


Quand en mai 2004 nous avons acheté Chouquette, notre première lapine toy, nous savions très peu de choses de ces animaux, hormis qu'ils se terminent à une extrémité par des incisives tranchantes ne demandant qu'a tout dévorer dans la maison et à l'autre bout par un rectum générateur de crottes sphériques sur lesquelles vous verrez qu'il y a beaucoup à dire ! Nous étions venu dans cette jardinerie pour acheter un nouvel animal de compagnie pour l'anniversaire notre nièce qui venait de perdre son Hamster. Quand nous avons vu les lapins  disponibles dans l'enclos, Chouquette nous a tout de suite plu. Nous sommes ressortis avec elle dans une boite en carton bien que l'anniversaire était deux semaines plus tard. Très mauvaise idée, enfin ça dépend. Nous nous étions interdit de lui donner un nom pour éviter de nous y attacher mais au bout d'une semaine nous ne savions déjà plus comment faire pour nous résoudre à offrir à quelqu'un d'autre cette adorable créature en forme de pâtisserie qui courrait partout et venait sans arrêt dans nos jambes pour se faire caresser et nous donner des léchettes. Le matin de l'anniversaire, nous sommes retournés en vitesse à la jardinerie pour acheter un autre lapin que nous avons immédiatement offert à la place de notre Chouquette adorée. Voilà comment moi qui voulait un chat je me suis retrouvée raide dingue d'une lapine.



Les petits problèmes du quotidien



Les lapins, qui ne sont pas tout-à-fait des rongeurs, sont des animaux adorables dont le comportement est très différent de celui d'un chien ou d'un chat. Au début, nous qui nous attendions à un animal de ferme surtout bon avec de la moutarde, une sorte de peluche vivante pour les enfants, avons été surpris par leur intelligence. Nous avons découvert des êtres sensibles, aux caractères variés, attachants et surprenants. Bien sûr, ne vous attendez pas à ce qu'un lapin vous rapporte votre journal ou à ce qu'il soit obéissant. pour le journal ils sont plus doués pour vous le grignoter dès que vous avez le dos tourné alors que vous venez de le leur interdire une bonne dizaine de fois, mais ils sauront se montrer des compagnons attachants et très proches auxquels, si vous avez l'âme d'un dompteur, vous pourrez même enseigner des petits tours (enfin il paraît, parce que nous on n'a pas l'âme d'un dompteur !). Apprêtez-vous à dire souvent NON ! d'une voix ferme quand ils sont en liberté dans la maison et à cacher les fils électriques. Personnellement leur entêtement me fait beaucoup plus rire qu'il ne m'agace. Les lapins sont d'attendrissantes têtes de mule parfaitement capables de calculer un mauvais coup quand ils ont décidé de vous tenir tête. Ils savent aussi se montrer câlins et affectueux mais sans jamais se départir d'un sens aigu du territoire, de la hiérarchie et du protocole. Cet instinct est chez eux si forts qu'il n'est pas rare de les voir devenir le dominant du chien ou du chat de la maison ! Ils connaissent de naissance tout un vocabulaire corporel ultra codé qu'ils comprennent à demi mots entre eux mais qu'il est souvent malaisé de décrypter pour les pauvres mammifères omnivores que nous sommes. La position du corps ou de la tête pendant les caresses, les cercles qu'ils décrivent autour de vos pieds, les léchettes, la frappe des pattes arrières, la toilette (très important la toilette pour les lapins qui sont des animaux extrêmement propres et sans la moindre odeur), le marquage systématique des objets avec le menton, les crottes (très important aussi les crottes, un véritable langage aux significations multiples). Le lapin c'est un monde à lui tout seul que nous avons dû découvrir par nous-même et c'est pour vous faire partager notre expérience que nous avons créé ce blog afin de vous aider à ne pas commettre les mêmes erreurs que nous au début et pour  que vous puissiez leur apporter rapidement toute l'affection qu'ils méritent.



Bonne visite !





Chouquette




 Cliquez pour voir son CV


Elle fut notre première lapine. Au début Pierre installa une planche à mi-hauteur de sa cage qu'elle adopta immédiatement pour dormir dessus. Nous avions pensé à cette planche pour qu'elle s'abrite en dessous, ce qu'elle ne fit à peu près jamais. On pensait que les lapins aimaient les terriers mais ils n'aiment que les positions élevées en terrain découvert. Un jeune lapin, ça adore grimper partout.


Bébé Chouquette  
La nourriture :

Le plus difficile pour nous quand Chouquette était petite fut de doser correctement sa nourriture. Que faire quand certains livres ou certains sites conseillent une quantité de granulés ne correspondant pas à celle indiquée sur le paquet alors que les vendeurs d'animaleries disent d'en donner à volonté ? Nous avons donc décidé de suivre les indications du paquet. Résultat, Chouquette s'est mise à souffrir de la faim. Elle était continuellement dans l'attente de ses deux rations quotidiennes de granulés. Quand la nourriture arrivait, elle dévorait le tout en quelques minutes. Le foin elle n'en voulait pas car il était trop dur pour ses dents de bébé et elle était encore trop jeune pour avoir droit aux légumes à volonté. Nous avons alors un peu augmenté les rations jusqu'à trouver le bon équilibre. Ce n'est que trois mois plus tard, quand arriva Joséphine, que les choses changèrent. La présence des deux lapines dans la même cage rendit impossible le dosage précis des granulés. On en mit donc deux poignées par jour et comme il en restait souvent un peu le soir, on considéra qu'elles en avaient ainsi à volonté. On surveilla de très près un éventuelle début d'obésité mais tout se passa bien. On en déduit alors que c'était ce qu'il aurait fallu faire dès le début avec Chouquette mais pour son malheur nous ne le savions pas. Tant qu'on donne à un jeune lapin en pleine croissance des granulés de bonne qualité adaptés à son âge et qu'on lui fournit du foin à volonté et des légumes progressivement à partir de trois mois il n'y a pas lieu de le rationner. Il y a juste quelques précautions à prendre ainsi que quelques aliments à proscrire pour éviter certains problèmes.




Joséphine






Nous avions souvent lu que les lapins s'ennuient quand ils restent seuls. Chouquette ayant déjà atteint l'âge auquel certaines lapines n'acceptent déjà plus de congénère, il fallait faire vite pour lui offrir une compagne.
C'est ainsi qu'arriva Joséphine.


Chouquette et Joséphine  
Un amour fusionnel qui n'a duré que 2 mois !
La rencontre :

Au début Chouquette sembla inquiète. Elle restait assise dans sa cage en scrutant la nouvelle venue. Puis vint la confrontation sous étroite surveillance.
Bref instant de frayeur quand Chouquette mordit Joséphine sur le flanc gauche. Pierre qui filmait la scène les sépara mais c'était déjà fini (Voir la vidéo). Joséphine avait compris le sens de cette morsure purement rituelle administrée par Chouquette : c'est moi la chef ! Par la suite il n'y eut plus aucun problème et Joséphine devint le bébé de Chouquette qui veilla sur elle avec toute la tendresse dont elle est capable. Plus aucun problème ? . . enfin tant que Jojo recherchait la chaleur d'une maman.

Signes annonciateurs d'une rivalité :

Moins de deux mois plus
tard, on vit pour la première fois Joséphine monter sur Chouquette. Loin de comprendre que nous assistions à la première tentative de Jojo pour dominer Chouquette, nous avons ri en pensant que la réputation un peu chaude des lapins n'était pas usurpée et qu'elle commençait bien jeune ! Peu à peu la mère et sa fille adoptive se muèrent en rivales avec pour enjeu la domination du bureau où se trouvait leur cage et où nous les libérions tous les soirs. De plus en plus l'une et l'autre n'arrêtèrent pas de se monter dessus et de marquer sans cesse les limites du territoire avec le menton. Puis arriva la guerre chimique !

La guerre chimique :

On commença par devoir ramasser tous les jours de plus en plus de crottes sur le plancher puis ces crottes, qui normalement sont inodores et parfaitement sèches, devinrent tout-à-coup humides et malodorantes. Alors que notre nez d'humain ne perçoit pas l'odeur déposée avec le menton, celle des crottes de marquage est infecte. A l'époque nous pensions que c'était l'odeur normale des déjections quand un lapin devient adulte et nous qui appréciions jusqu'ici ces animaux pour leur absence d'odeur commencions à déchanter. C'est à cette époque que nous avons investi dans une litière à chat fermée sans parvenir toutefois à supprimer l'odeur tenace. Puis nous avons commencé à retrouver des projections d'urine sur le mur jouxtant la cage jusqu'à 1m de hauteur. En période de liberté, Joséphine commença à déposer des flaques d'urine aux quatre coins de la pièce et nous avions beau la gronder de plus en plus sévèrement en la remettant dans la cage, elle recommençait chaque jour. Leur comportement resta très pénible pendant plus de six mois et l'odeur omniprésente même en changeant la litière tous les 2 jours.

Les grossesses nerveuses :

Et Joséphine commença à faire sa première grossesse nerveuse. Ce comportement est très spectaculaire et se répéta trois ou quatre fois avant que nous décidions de la faire stériliser.

Le Monopoly plutôt que les caresses :

Le plus frustrant pendant cette période était que nos deux
puces ne venaient plus du tout se faire caresser. Chouquette n'acceptait plus les caresses qu'à de très rares occasions jamais sur les genoux. Quand à Joséphine elle se comportait exactement comme si nous n'existions pas. A cette époque (avril 2005) nous commencions à regretter d'avoir acheté Joséphine et de garder chez nous des animaux plus préoccupés de leur rivalité territoriale que de rapports agréables entre eux et avec nous.




Hibouchou





Un soir, Pierre me dit qu'il rêvait d'un lapin câlin qui viendrait se faire caresser sur les genoux comme le faisait Chouquette quand elle était petite. C'est alors que le lendemain matin arriva Hibouchou. Nous ne l'avons pas achetée, c'est elle qui nous adopta ! Profitant que notre barrière était restée ouverte un dimanche matin, cette adorable petite chose grise entra dans notre jardin. D'où venait-elle ? Mystère ! Elle resta là à nous observer en train de repeindre nos fenêtres pendant toute la matinée, refusant qu'on l'approche à moins de deux mètres. A force de lui parler pour la rassurer on réussit enfin à la prendre dans nos bras. Pierre la cajola pendant près d'une heure et elle lui fit plein de léchettes. Exceptionnel ! La veille on en rêvait et la voilà ! Que faire de ce tout petit lapinou qui devait bien appartenir à quelqu'un probablement en train de la chercher ? On imagina la petite fille en pleurs et on accrocha un écriteau à la barrière : "Trouvé lapin dans notre jardin. Venez vite le récupérer avant qu'on ne s'y attache". Quand au bout de trois heures personne ne se présenta on enleva l'écriteau.
On découvrit un peu plus tard qu'Hibouchou avait des frères et des sœurs qui gambadèrent un temps dans les jardins alentours et que personne ne vint récupérer sauf . . . les chats du quartier ! "Bibouch" eut juste beaucoup de chance et son arrivée changea beaucoup de choses.

Hibouchou dans les cailloux bientôt sur les genoux  
Hibouchou le jour de son arrivée  
L'intégration :

Dès le début Joséphine rejeta Hibouchou en essayant de la mordre. Chouquette la poursuivait et nous ne saurons jamais ce qu'elle lui aurait fait car nous intervenions avant qu'elle ne la rattrape. A cette époque, pour éviter de se faire mordre, Hibouchou vivait en altitude, ne quittant jamais la table du bureau ou nos genoux où elle semblait beaucoup se plaire et nous dûmes acheter une nouvelle cage dans laquelle elle ne vécut que quelques jours tant elle ne supportait pas ce traitement auquel elle n'avait visiblement pas été habituée. Elle se retrouva donc très vite en liberté dans la maison sans jamais y faire le moindre dégât . . . ah, si, pardon : les fils électriques qu'elle adore sectionner sans jamais s'électrocuter. Pour laisser sa liberté à Hibouchou, nous avons dû libéré la chambre d'ami en face du bureau pour y installer Chouquette et Joséphine enfin hors de leur cage. Cette nouvelle liberté en présence d'une autre rivale les calma un temps. C'est à cette époque qu'on fit stériliser Joséphine en espérant que ça l'aiderait à devenir plus sociable. Les grossesses nerveuses cessèrent comme prévu mais elle ne perdit absolument pas son instinct territorial et la guerre d'usure continua jusqu'au printemps. Plus de crottes cependant sur le plancher mais quelques touffes de poils arrachés ça et là quand nous rentrions le soir.

Duel en terrain neutre :

Avec les beaux jours vint le moment de leur montrer le vaste monde, enfin . . . le jardin qui, chez nous, est clos de murs, ce qui est idéal pour les lapins. Au début, tout allait bien et on laissait même les trois puces ensembles. Ce terrain neutre paraissait idéal pour une tentative de fraternisation. Chouquette se rapprochait de plus en plus d'Hibouchou qui elle aussi la recherchait, poussée par une curiosité qui lui faisait souvent oublier la prudence. Il n'en allait pas de même pour Joséphine qui ne ratait jamais une occasion pour tenter de l'avaler toute crue. Dans ce cas Hibouchou se sauvait deux fois plus vite que Jojo ou faisait des bons impressionnants par dessus sa tête en retombant derrière elle, hors de son champ de vision, la laissant décontenancée et un brin penaude !

Si je t'attrape je te mords :

Vint le jour où Joséphine finit par agresser Chouquette. Si vous avez un jour l'occasion d'observer une bagarre entre deux lapins, vous verrez qu'ils n'ont plus rien d'adorables, de vrais petits fauves prêts à s'étriper purement et simplement si on ne s'interpose pas très vite. Les poils arrachés volent en tous sens et les cicatrices sont nombreuses. C'est après ce combat qu'on sépara définitivement Joséphine et Chouquette.


Nouvelles frontières :

Depuis cet incident Chouquette vit en liberté dans le bureau avec Hibouchou qui l'adore et a fini par accepter sa dominance. Joséphine vit seule dans la chambre d'amis. Elles sont séparées par un système de grilles qui permet la communication. Désormais, plus de crottes odorantes et le bureau est enfin redevenu respirable !


Voilà la petite histoire de nos trois puces jusqu'à aujourd'hui. Un journal des évènements qui jalonnent leur vie est tenu depuis février 2006. Nous espérons que ce site vous aidera à mieux connaître votre (ou vos) lapinou (s) et qu'il apportera de nombreuses réponses à vos questions.

Note des auteurs

Partager cet article

Repost 0
Published by Fantomette - dans 3-petits-lapins
commenter cet article

commentaires

Chloé 25/01/2017 22:26

Bonjour , j'ai une lapine de 8 mois et elle a un caractère plutôt dominatrice et ma sœur a eu une autre lapine de 2 ou 3 mois et elle est très câlin et on aimerais les faire cohabiter ensemble, pensé vous que sa serais possible ?

wassila 03/02/2016 10:18

salut à tous moi j'ai une question est ce qu'un lapin géant pourrait tenir tête à un chat qui pourrait l'attaquer pour le dévorer car je connais quelqu'un à la compagne qui voudrait en adopter mais il y a beaucoup de chat qui rodent alors il est un peu hésitant

Liloune 13/12/2015 09:38

coucou tout le monde! ça n'a pas vraiment de rapport avec l'article mais ça peut toujours servir! j'ai trouvé un site qui permet de toucher un ptit salaire (350€ à 450€ par mois) en répondant à des sondages en ligne! c'est pas beaucoup mais ça permet tout de même de mettre du beurre dans les épinards! bref! voilà le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: www.sondage-france.com profitez-en aussi ;-)

Suzie 30/07/2015 07:38

Allo moi jai deja un lapin pas tres longtemp et sa fait tres longtemp jaimerai avoir des truc pour quil soi bien elever merci !

RACARY 17/07/2015 21:45

BONJOUR J AIMERAI DES CONSEILS SVP VOILA NOUS AVONS UN LAPIN MALE BELIER QUI A 5MOIS ET VENONS DE RECUEUILLIR UNE FEMELLE ANGORA DE 5MOIS EGALEMENT ON S EST DIT SI CA ARRIVE TANT PIS CE N EST PAS GRAVE DEPUIS TOUT A L HEURE LA FEMELLE SE COUCHE SUR LE COTE ET EN VOULANT LA PRENDRE FAIT DES GEMISSEMENTS COMME SI ELLE NE VEUT PAS QU ON LA PRENNE EST CE QU ELLE SERAIT ENCEINTE ?